« Les entrepreneurs du vivant recrutent »
Politique et société
France

« Les entrepreneurs du vivant recrutent » : valoriser des métiers innovants et porteurs de sens

Outre l’agriculture, la campagne de communication d’une ampleur inédite met en avant les métiers de la forêt, du paysage, de la pêche et de l’aquaculture. 70 000 offres d’emploi sont à pourvoir chaque année dans le secteur.

« Nous sommes les entrepreneurs du vivant qui préparons l’avenir. Rejoignez-nous. Des milliers d’emplois sont à pourvoir ». Agricultrice en grande culture, viticulteur, maraîchère, éleveur, pêcheur, tous et toutes se succèdent dans le spot de lancement de la campagne #LesEntrepreneursDuVivant recrutent. Lancée ce jeudi par les ministères de l’Agriculture et de la Mer, cette campagne d’ampleur est financée dans le cadre du plan de relance à hauteur de 15 millions d’euros.

« 70 000 emplois sont à pourvoir constamment dans tous le secteur », a scandé le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie pour lancer cette campagne « attendue depuis longtemps ». Et d’insister : « Quoi de plus noble que de nourrir le peuple, que de protéger l’environnement qui nous entoure ? »

Julien Denormandie et sa collègue Annick Girardin, ministre de la Mer

Priorité au renouvellement des générations

Julien Denormandie et sa collègue Annick Girardin, ministre de la Mer l’ont rappelé : « Les métiers du vivant, deuxième secteur d’emploi sur le territoire, représentent 3,4 millions d’emplois, dont 1,2 million dans l’agriculture ». Par métiers du vivant, sont compris ici les métiers de l’agriculture, de la pêche, de l’agroalimentaire, des paysages et de la forêt avec comme priorité pour le secteur et particulièrement l’agriculture : le renouvellement des générations.

Le ministre l’a rappelé une fois de plus, « un agriculteur sur deux partira à la retraite dans les 10 ans à venir ». « La chute démographique agricole est là, mais c'est aussi une opportunité pour les jeunes qui veulent reprendre une ferme pour monter un projet passionnant et durable, ou y contribuer, a quant à lui réagi le président de Jeunes Agriculteurs Samuel Vandaele. Plus que jamais, c'est un tournant pour la France et l'Europe qui voient combien il faut sauvegarder leur souveraineté alimentaire ».

Spot TV, mobilier urbain et plateforme d'orientation

Alors s’il fallait retenir un mot dordre prononcé par le ministre : « Renseignez-vous sur les métiers du vivant et de la terre ! » Deux principales cibles sont visées par cette campagne : les jeunes et les reconvertis. Pour se faire, la campagne de communication s’accompagne également d’une plateforme d’orientation www.entrepreneursduvivant.gouv.fr.

« Nous voulons montrer la réalité de ces métiers. J’insiste sur leur caractère incroyablement innovant – à titre d’exemple, en 2017, un drone professionnel sur deux était utilisé dans un cadre agricole, s’est félicité Julien Denormandie. Ce gouvernement ne lâchera rien pour faire en sorte que nos métiers du vivant soient rémunérés à leur juste valeur, c’est-à-dire à la valeur de la qualité qu’ils produisent ». Cette vaste campagne de communication s’étendra jusqu’à fin 2021 et sera visible à la télévision, notamment le 14 juillet avant le discours du président de la République, mais aussi sur les réseaux sociaux, le mobilier urbain…

 « Les entrepreneurs du vivant recrutent »