De gauche à droite : Paul, Adrien, Lucie, Julie et Guillaume
Sur le terrain
Rencontres

Terres de Jim 2022 : des bénévoles plus impliqués que jamais

Ils ont entre 18 et 29 ans, habitent l’Eure-et-Loir ou le Loiret, et ont des profils très variés : étudiant, installé en agriculture, salarié d’entreprise, retraité... Durant les Terres de Jim, le JA mag est parti à la rencontre de certains de ces bénévoles qui se sont donnés corps et âmes pour faire de cette fête une belle réussite collective.

« S’engager, c’est s’impliquer dans une action »

Lucie

 C'est ce qu'a déclaré Lucie, 24 ans. La jeune femme est en cours d’installation en Eure-et-Loir en polyculture-élevage. N’étant pas originaire du département, elle s’est portée volontaire pour contribuer à l’événement, l’occasion pour elle de rencontrer des agriculteurs de la région. « Je viens du Nord, de Lille. Mes parents ne sont pas agriculteurs. Je suis venue ici pour remplacer un de mes oncles qui part à la retraite ».

« Pour moi, s’engager signifie s’impliquer personnellement. C’est valoriser l’entraide ainsi que la sociabilisation »

Guillaume

Pour Guillaume, 29 ans, sa présence aux Terres de Jim était une évidence. Exploitant en grandes cultures et multiplicateur de semences, installé en 2018, il est également président des JA Eure-et-Loir. Il exprime une grande fierté quant au succès de l’événement. « On est contents, malgré la météo plutôt défavorable. On est heureux de voir le nombre de participants augmenter, et la collaboration entre les deux départements a bien porté ses fruits » s’est ainsi réjoui l’agriculteur.

« Je suis venu aider pour monter les stands. J'habite à trois kilomètres de là »

Paul

Paul, 27 ans, suit un autre parcours. « Je ne suis pas agriculteur, mais responsable produit au sein d’une entreprise agricole ». Pour autant, l’idée d’avoir sa propre exploitation d’ici quelques années trotte dans sa tête. Le jeune salarié a décidé de s'engager comme bénévole. « L’ambiance est bonne !», glisse Paul, visiblement ravi de ces Terres de Jim.

« Mon père animait les JA au sein de son canton, situé à Auxy »

Julie

Âgée de 18 ans, Julie est fille d’agriculteur. Elle est en première année de BTSA Développement, Animation des Territoires Ruraux (Dart) au lycée agricole de Bourges – Le Subdray. La jeune lycéenne souhaite travailler dans le domaine de l’évènementiel agricole au sein d’une chambre d’agriculture. Si elle s’est engagée au service des Terres de Jim, c’est à la fois parce que c’est un événement qui lui tient à cœur, mais également par tradition familiale. Envisageant de reprendre l’exploitation de son père d’ici cinq ans, la jeune femme ne cache pas son attachement au milieu.

« Pour moi, s’engager signifie prendre des responsabilités, faire avancer un groupe »

Adrien

Pour Adrien, 28 ans, exploitant en grandes cultures, meunier et pâtier, son engagement aux Terres de Jim était l’occasion de donner un coup de main, mais aussi de promouvoir l’agriculture. « Je me suis porté volontaire, car ils avaient besoin de bras. Mais je voulais aussi montrer au public un autre visage du monde agricole ».