Terres de Jim 2021 : « Demain je serai paysan ».
Installation

Terres de Jim 2021 : « Demain je serai paysan ».

Lancée il y a quelques mois, l’association « Demain je serai paysan », contractée DJSP, a fait ses grands débuts en public aux Terres de Jim, du 10 au 12 septembre dernier. Maxime Buizard Blondeau, élu JA nat’ et à l’initiative du projet, nous présente les objectifs de DJSP.

Maxime Buizard Blondeau

Comment est née l’association « Demain je serai paysan » ?

DJSP est née d’une réflexion initiée au dernier changement de mandature à l’hiver dernier, approuvée définitivement au mois de juin dans le but d’amorcer un changement d’échelle pour affronter au mieux le défi du renouvellement des générations. En découle la création d’une structure associative, autonome de Jeunes Agriculteurs, afin d'élargir le nombre et la nature des partenaires, mais aussi pour différentier l’action syndicale de JA et créer une action asyndicale de bien commun.

Nous avons la chance d’avoir un réseau extrêmement dynamique sur la promotion des métiers, avec un travail énorme qui est déjà réalisé. La réussite de DJSP passera non seulement par notre capacité à aller chercher des partenaires banques, assurances, chambres d’agriculture , mais aussi à faire confiance au réseau et à multiplier les initiatives.

En quoi les Terres de Jim constituent-elles un enjeu important pour DJSP ?

Il y avait deux enjeux ici pour Terres de Jim. Le premier, c’est l’officialisation du haut patronage du ministère de l'Agriculture, c’est-à-dire d’être soutenu publiquement par le ministre de manière à légitimer notre démarche. De plus, les Terres de Jim sont le premier événement grand public pour DJSP, avec l’ambition de nous faire connaître des acteurs et notamment du jeune public qui est notre cœur de cible. Nous visons aussi les prescripteurs d’orientation, c’est-à-dire les conseillers d’orientation évidemment, les enseignants d’une manière générale, ainsi que les conseillers Pôle emploi et dans une moindre mesure le cercle familial. Enfin la troisième cible, ce sont les publics en reconversion.

Stand DJSP Terres de Jim

Quelle est votre stratégie pour vous adresser à ces publics et séduire notamment le jeune public ?

DJSP, c’est une boîte à outils, un ensemble de supports numériques et physiques pour informer et promouvoir les métiers de l’agriculture. Ce sont tous les métiers du monde agricole et agroalimentaire, pas seulement la production, mais aussi les à-côtés, du vétérinaire au mécanicien. DJSP, ce sont aussi des actions de communication directes, comme des campagnes réseaux sociaux, de l’affichage urbain, etc… Et enfin, DJSP, c’est un lieu d’échange et de concertation entre l’ensemble des acteurs du monde agricole et les partenaires de l’
Éducation nationale.

La grande campagne de promotion des métiers lancée par le gouvernement en juin dans le cadre de France Relance 
« les entrepreneurs du vivant » , se termine en décembre. Avec nos moyens, certes moindres, nous voulons être en capacité de prendre le relais de cette campagne dès le mois de janvier. Ce sera une période très importante puisque ce sera l’ouverture de la plateforme Parcoursup.

Pour en savoir plus : www.demainjeseraipaysan.fr