Macron aux Terres de Jim : une visite importante pour JA
Politique et société
France

Emmanuel Macron aux Terres de Jim : une visite importante pour JA

Si la visite surprise du président de la République a quelque peu chamboulé l’organisation de l’événement, les JA ont apprécié sa venue, saisissant là une belle opportunité de lui partager les sujets cruciaux du monde agricole à sept mois des présidentielles. Dans une ambiance bon enfant et chaleureuse, Emmanuel Macron est resté toute l’après-midi du vendredi 10 septembre, premier jour des Terres de Jim.

Au-delà de l’annonce importante sur l’assurance récolte, la venue d’Emmanuel Macron arrive à un moment clé pour les Jeunes Agriculteurs qui opèrent aussi, avec les Terres de Jim, leur rentrée syndicale. « Avoir le ministre de l’Agriculture et le président de la République aux Terres de Jim, c’est que du bon, surtout pour des Terres de Jim post-covid ! », souffle David Ailhaud, président du comité d’organisation, visiblement très soulagé du bon déroulement de la visite d'Emmanuel Macron. « On n’a pas eu de Salon de l’agriculture cette année ni de Terres de Jim l’an dernier, c’est très important pour le monde agricole, une belle façon de fêter nos retrouvailles », poursuit-il.

« Je l’ai trouvé impliqué, il avait travaillé ses dossiers, il a une vision globale de la chose, une vision européenne. Sa visite et ses annonces, c’est très gratifiant pour notre syndicat. Les échanges ont été productifs », note pour sa part Nicolas Sarthou, vice-président JA et président du Service de remplacement. « On sent aussi que le trio Julien Denormandie (ministre de l’Agriculture, NDLR), Jérémy Decerle (député européen LREM, NDLR) et le président Macron fonctionne bien », conclut-il.

Une visite aussi boueuse que chaleureuse

Les allées du site, rendues boueuses à cause de la pluie, ont donné à la déambulation du président de la République une tournure surréaliste. Emmanuel Macron, mais aussi les JA, visiteurs et journalistes avaient tous leurs chaussures pleines de boue. Un concours de circonstances qui a contribué, à sa manière, à une atmosphère détendue et joyeuse. « On a eu six mois de beau temps, et il fallait qu’il pleuve aujourd’hui », observe à haute voix un participant qui attendait l’arrivée d'Emmanuel Macron sous un chapiteau.

« Ça chamboule tout le programme, ça crée des attroupements énormes, mais c’est bon pour nous et ça donne de la visibilité à l’événement », résume François-Etienne Mercier, vice-président JA.

Annonce historique, visite présidentielle… l’édition des Terres de Jim 2021 restera à coup sûr gravée dans les mémoires.

 

crédit photos : Matias Desvernois