Les youtubeurs rencontrent leur communauté au SIA
Politique et société
France

Les youtubeurs rencontrent leur communauté au SIA

Si vous étiez au Salon de l’agriculture ce samedi 26 février, vous avez certainement aperçu la joyeuse troupe de youtubeurs portée par le plus connu d’entre eux, Bastien, dont la chaîne YouTube Stervio compte plus de 350 000 abonnés.

Bastien – ou Stervio – a 21 ans, il est fils d’agriculteur et compte reprendre un jour l’exploitation familiale. Passionné d’audiovisuel et – on vous le donne en mille – d’agriculture, il prend plaisir à alimenter sa chaîne YouTube Stervio avec des vidéos tournées sur l’exploitation de son père ou dans d’autres fermes, mais également des vidéos Farming Simulator, le célèbre jeu vidéo de simulation agricole. Grâce à sa notoriété et à ses multiples abonnés (plus de 350 000), il vit de cette activité depuis plus de deux ans. C’est entouré d’autres youtubeurs qu’il s’est rendu au Salon de l’agriculture pour rencontrer sa communauté. « Les youtubeurs qui sont avec moi, ce sont tous des amis que j’ai rencontrés sur internet. Maintenant on travaille ensemble, on fait des vidéos ensemble », explique Stervio.

Un collectif de youtubeurs pour promouvoir l’agriculture

Si tous les youtubeurs du collectif font des vidéos en lien avec le monde agricole, ils ne sont pas forcément tous agriculteurs eux-mêmes. Parmi eux, Germain, 24 ans, est passionné d’agriculture depuis tout petit et a fait des études en communication visuelle dans l’objectif de promouvoir l’agriculture. À travers sa chaîne YouTube Vlog agricole (50 000 abonnés), il souhaite véhiculer une image positive de l’agriculture. « Je veux montrer une nouvelle image de l’agriculture, plus moderne et plus fun ! », explique-t-il avec ferveur. Contrairement à Stervio, il fait des vidéos uniquement « IRL », un acronyme couramment utilisé par les youtubeurs signifiant « in real life » (« en vie réelle » en français). À côté de Germain, Nicolas (chaîne YouTube Nikooh) indique quant à lui « arriver bientôt à 28 000 abonnés ». Pour l’instant, il ne fait que des vidéos Farming Simulator « mais de façon très réaliste, comme si je gérais une ferme dans la vraie vie » précise-t-il. Depuis peu salarié agricole sur l’exploitation du lycée agricole de Chambray, en Normandie, il compte bientôt s’essayer aux vidéos IRL pour montrer son travail. « Sur la ferme, on a des vaches allaitantes, des céréales, et une partie de l’exploitation est en agriculture biologique, indique Nicolas. Ce serait intéressant de communiquer là-dessus pour sensibiliser les jeunes. En France, on a l’agriculture la plus durable au monde et c’est important de la valoriser ! ».

Les youtubeurs accompagnés de Maxime, 10 ans.
Les youtubeurs accompagnés de Maxime, 10 ans.

L’effet booster du Covid-19

Ces youtubeurs viennent de partout en France, mais aussi de Belgique. Romain est Belge et fier de l’être ! À travers sa chaîne YouTube Baurom (23 500 abonnés), le jeune homme, qui a fait des études en informatique et travaille désormais dans la vente, souhaite faire découvrir l’agriculture belge à sa communauté, car, dit-il avec un sourire, « on ne la voit pas beaucoup, c’est plus les Français qui sont connus ! ».

Plus qu’un collectif, c’est une famille que les youtubeurs ont créée. Ils évoluent désormais ensemble et partagent un objectif, celui de communiquer positivement sur l’agriculture et sur le métier d’agriculteur. Le Salon de l’agriculture est pour eux l’occasion de rencontrer pour la première fois leur communauté, car ce n’est que depuis deux ans que leur notoriété a réellement décollé. « Au début de la crise sanitaire, on gagnait 10 000 abonnés par semaine, c’était impressionnant ! se souvient Nicolas. Le Covid a énormément joué sur notre ascension, et aujourd’hui on essaye de maintenir le cap ».

Une communauté composée de futurs agriculteurs

Dédicace du jeu Farming Simulator par Stervio

À voir les fans qui se pressent autour d’eux, aucun doute qu’ils sont devenus des stars ! Maxime, 10 ans, et Hugo, 12 ans, originaires de l’Aisne et du Beaujolais, ont des étoiles dans les yeux en se faisant dédicacer leur jeu Farming Simulator, sous le regard amusé et encourageant de leurs parents. Simon, 10 ans, vient quant à lui de Pornic. Il est « fan d’agriculture », et explique en regardant ses parents que « c’est [son] cadeau de Noël de venir au Salon de l’Agriculture ». Avec une candeur propre à son âge, il raconte comment l’agriculture est devenue sa passion : « Un jour, on a perdu notre chien, et on a demandé à un voisin agriculteur de nous aider à le chercher. Et il l’a retrouvé ! Après, il m’a proposé de venir avec lui dans son tracteur, si je voulais. J’y suis allé et depuis c’est devenu ma passion. J’avais 5 ans ! » dit-il devant ses parents qui l’écoutent avec beaucoup de fierté.

Maxime, Hugo et Simon ont en commun de savoir précisément ce qu’ils veulent faire plus tard. « Agriculteur, ce sera mon futur métier », assure Simon.

Simon, 10 ans, a réussi à récolter au SIA les autographes de ses youtubeurs préférés. Il sait déjà ce qu'il veut faire plus tard : agriculteur !
Simon, 10 ans, a réussi à récolter au SIA les autographes de ses youtubeurs préférés. Il sait déjà ce qu'il veut faire plus tard : agriculteur !