un jeune en compagnie d'un couple d'éleveurs
Politique et société
France

Agriculture : lancement du dispositif « un jeune, une solution » 

Au travers des chambres d’agriculture, 420 offres de mission de service civique vont être proposées entre mars 2021 et fin 2022 à des jeunes motivés et ouverts à l’idée de travailler au contact d'agriculteurs. Ce dispositif vise un double objectif : aider les jeunes à s’insérer dans le monde du travail et consolider la durabilité du secteur agricole.

« Les chambres d’agriculture ont une mission d’information auprès des agriculteurs du contenu des politiques publiques. La mission de ces jeunes sera de communiquer, diffuser, sensibiliser les acteurs de la production aux mesures inscrites dans le plan France Relance », explique Christine Valentin, première vice-présidente à l’APCA et référente sur ce dossier.

Pour candidater, les jeunes de 16 à 25 ans (jusqu’à 30 ans en cas de situation de handicap) peuvent se rendre sur le site de l’agence du Service civique https://www.service-civique.gouv.fr/, ou aller directement à l’accueil des chambres en département ou région (102 établissements répartis en France) en donnant leur nom et prénom. « Ce n’est pas plus compliqué que ça. Le candidat n’a pas besoin d’avoir un diplôme ou une formation spécifique. Une fois que le candidat se sera déclaré, un entretien est prévu pour évaluer sa motivation », détaille Christine Valentin.

Le jeune retenu, en plus de disposer d'une voiture de fonction, percevra une indemnité mensuelle d'environ 580€ (473€ provenant de l'État et 107€ des chambres). Ces montants pourront être revalorisés en fonction des cas (jeune au RSA, étudiant boursier etc.) 

Les chambres espèrent via ce dispositif faciliter certains recrutements. « Nous avons du mal à recruter dans le conseil en élevage, l’agronomie, les données d’urbanisme ou les réglementations. On pourrait très bien décider de garder ces jeunes une fois leur mission de service civique d’un an terminée. Et même leur permettre de devenir un jour agriculteur », se projette l’élue de l’APCA.

Concernant ce dispositif lancé début mars, 37 chambres d’agriculture proposent à ce jour des offres de mission pour une vingtaine de candidats déjà déclarés.

Les principales missions du jeune sont :
  • Faire connaître les activités d’intérêt général menées par les chambres d’agriculture à un large public, par exemple dans les domaines de la transition agro-écologique, de l’alimentation durable de qualité, du développement des « circuits courts »
  • Lutter contre l’isolement des acteurs ruraux
  • Favoriser l’accès à l’information pour tous en faisant connaître et en promouvant les enjeux et les mesures du plan France Relance auprès de tous les agriculteurs