Salle de conférence
Politique et société
France

Une Université d’Hiver axée sur l’engagement

C’est dans le village de Colombey-les-Deux-Églises situé en Haute-Marne, qu’a eu lieu, du 29 novembre au 1er décembre, l’Université d’Hiver du syndicat Jeunes Agriculteurs. La thématique cette année était celle de l’engagement.

Croix de Lorraine

« Le général s’était engagé pour la France, les JA sont engagés pour l’agriculture », a déclaré Pierrick Horel, secrétaire général à JA national en introduction de l’Université d’Hiver (UH), qui s’est déroulée à Colombey-les-Deux-Églises, un village chargé d’histoire puisque c’est là-bas que repose Charles de Gaulle, chef de la résistance durant la Seconde Guerre mondiale et premier président de la Ve République. Avec la session RGA, le Congrès et Terres de Jim, l’Université d’Hiver figure parmi les quatre événements majeurs organisés par JA.

Le thème cette année était celui de l’engagement. Par ce choix, JA entend remobiliser ses troupes en attirant davantage d’agricultrices et agriculteurs aux profils variés.

Pour nourrir leur réflexion sur l’engagement, plusieurs intervenants sont venus échanger avec les JA le premier jour. Parmi eux, citons l’ancien ministre de l’Agriculture Julien Denormandie, reconverti depuis peu dans le domaine du carbone.  

Et comme toujours, l’UH fut l’occasion pour les participants de se former en suivant des ateliers sur des sujets spécifiques tels que « la prise de parole en public », « la gestion des ressources humaines » ou encore « l'organisation d’une mobilisation ».

Avec 166 JA ayant répondu à l’appel, cette Université d’Hiver en terre marennaise a été un franc succès.

L’engagement au cœur de la réflexion

Thierry Cadart, ancien secrétaire général de la CFDT.

« Ma conviction profonde c’est que l’engagement doit se comprendre comme un parcours […] Il faut être ferme sur ses valeurs. Être engagé c’est être capable d’aller au-delà de ses intérêts personnels pour servir le collectif. S’il y avait plus de gens capables de faire cela, le monde, je crois, irait beaucoup mieux », a développé Thierry Cadart, ancien secrétaire général de la Sgen-CFDT de 2007 à 2012, branche de la CFDT défendant les intérêts des enseignants. Ce dernier a participé avec Julien Denormandie à une séquence intitulée « Regards croisés ».

« Les JA, vous avez une singularité, c’est que vous êtes jeunes. Le syndicalisme jeune est à mes yeux absolument essentiel. À l’instar de la politique, il porte une vraie responsabilité. Et il faut avoir du courage, car il y a un compromis, il faut être capable d’aller l’expliquer à ses camarades », a tenu à souligner de son côté Julien Denormandie.

« La simple motivation ne suffit plus, il faut s’interroger sur les conditions dans lesquelles les adhérents se retrouvent et qui leur permettent de tenir dans la durée, malgré l’énergie physique, mentale et sociale que requiert l’engagement syndical », déclare Marc Grassin, docteur en pharmacie, en philosophie et en éthique médicale, reconnu pour ses travaux sur l’engagement dans le secteur de la santé.

Place du syndicalisme, forces du réseau JA, définition de l’engagement, importance de dialoguer avec d’autres structures, culture du débat ou encore valorisation des compétences acquises pendant un parcours syndical ont été les principaux sujets abordés avec les intervenants.

Former la nouvelle génération d’agriculteurs engagés

Un JA en plein exercice de question-réponse face à des "journalistes".

En plus d’être un moyen pour les JA de se retrouver, l’UH leur permet de suivre des ateliers de formation très concrets et sur mesure dans le but de monter en compétence.

« J’ai appris énormément de choses. Notamment que la parole ne fait pas tout. Dans l’audiovisuel, la posture et les gestes ont aussi leur importance », témoigne Gabriel Beaulieu, installé en polyculture et président de JA Loiret à la sortie de l’atelier « prise de parole en public ».

« L’UH c’est une occasion de se rencontrer et de se former. En plus d’être un moment de convivialité, on apprend à dialoguer avec les autres et à faire un travail sur soi-même. On restitue ensuite aux autres tout ce qu’on a appris en rentrant chez nous. Je sors de l’atelier “Mobilisation”, et c’était intéressant de constater que même si on a des problématiques différentes entre les départements, on se rejoint quand même sur beaucoup de points », explique pour sa part Julien Genay, 24 ans, producteur de viande Angus et de céréales, et secrétaire général de JA Meurthe-et-Moselle.

Arnaud Gaillot, président de Jeunes Agriculteurs à l'Université d'Hiver.

« Notre force passe par la mobilisation des troupes alors suscitez l’envie, créer de la dynamique et allez les motiver, c’est le moment ! »

Après trois jours d’intenses séances de travail, de partage et de convivialité, Arnaud Gaillot, président de Jeunes Agriculteurs est venu clôturer l’événement en soulignant l’importance de motiver les jeunes à s’engager pour l’agriculture.

« Merci d’avoir été nombreux à cette UH. Le thème de l’engagement est le bon. Aujourd’hui, il revêt d’autres formes, à nous de saisir les nouvelles opportunités offertes. Je rappelle au passage que la période des Assemblées Générales s’ouvre dans notre réseau. C’est le moment de mettre en application tout ce qui a pu être dit pendant ces trois jours. Si on arrive encore à faire passer ou bloquer des lois, à changer des décisions alors que l’on est moins de 400 000 cela prouve bien que ce n’est pas le nombre qui compte, mais la force de notre structuration. Elle fait rêver les syndicats des autres corps de métier croyez-moi. Nous avons une mission désormais : celle d’aller motiver les jeunes à s’engager ! Notre force passe par la mobilisation des troupes alors suscitez l’envie, créer de la dynamique et allez les motiver, c’est le moment ! »

Retrouvez l'intégralité du dossier consacré à l'Université d'Hiver dans le JA mag JANV-FEV-MARS 2023 (n°784).

Les JA se sont retrouvés sous la croix de Lorraine du mémorial Charles De Gaulle.
Les JA sous la croix de Lorraine du mémorial Charles De Gaulle situé à Colombey-les-Deux-Églises en Haute-Marne.