Arnaud Gaillot, président du syndicat Jeunes Agriculteurs
Politique et société
France

JA dévoile ses premières propositions autour du PLOA

Le syndicat Jeunes Agriculteurs a profité de sa conférence de presse des vœux, tenue en visioconférence le jeudi 19 janvier, pour mettre l’accent sur le grand enjeu de l’année 2023. La concertation autour du PLOA – le pacte et la loi d’orientation et d’avenir agricoles –, qui doit aboutir à un projet de loi d’ici cet été, monopolisera en effet une grande partie des forces du syndicat la première moitié de l’année.

« On en revendique une partie de la paternité », a déclaré le président de Jeunes Agriculteurs, Arnaud Gaillot, à propos de ce pacte et loi d’orientation et d’avenir agricoles (PLOA) attendu depuis longtemps par le syndicat, et dont la vocation est de poser les jalons permettant de définir et d’orienter l’agriculture de demain.

C’est le 9 septembre dernier lors de l’événement des Terres de Jim, que le président de la République a annoncé la mise en place d’une grande concertation autour de ce PLOA avec l’ensemble des parties prenantes. Après plusieurs mois de travail, le syndicat Jeunes Agriculteurs a dévoilé lors de sa conférence de presse des vœux les grandes lignes de ses propositions émanant de l’ensemble de son réseau. Ces derniers mois, des groupes de travail réunissant des JA de toute la France ont été organisés autour des quatre axes du PLOA que sont l’orientation et la formation, l’accompagnement des transmissions, l’installation et l’accès au foncier, ainsi que la lutte et l’adaptation face au changement climatique.

Quatre grands axes

Sur le volet de la formation, l’objectif énoncé par JA est d’attirer toujours plus de jeunes, aux profils divers, vers les métiers de l’agriculture. Cela passe par des actions de sensibilisation à l’alimentation et de promotion des métiers de l’agriculture, dirigées vers tous les publics sans omettre la voie scolaire générale souvent plus ignorante du monde agricole, et ce dès le plus jeune âge. « Il est important de faire comprendre que les métiers de l’agriculture sont accessibles à toutes et à tous », a insisté Arnaud Gaillot.

Concernant l’accompagnement des transmissions, JA a souligné la nécessité de « recréer du lien entre les cédants, les repreneurs et les PAI [Point Accueil Installation] des chambres d’agriculture ». À l’heure où « deux tiers des futurs retraités n’ont pas identifié de repreneurs », JA a pris toute la mesure de l’urgence en détaillant ses propositions dans un livre blanc dédié à la transmission.  

JA propose également de moderniser l’accompagnement à l’installation et à l’accès au foncier en remettant les porteurs de projets au cœur du dispositif et en leur assurant un suivi tout au long de leur carrière pour « les maintenir à des niveaux techniques tels qu’exigés par le métier », a souligné Arnaud Gaillot.

Enfin, sur le volet adaptation face au changement climatique, deux priorités ont été émises par le syndicat : la nécessité d’accroître les investissements dans la recherche et l’innovation en agriculture, mais aussi celle de développer des systèmes de rémunération pour valoriser les pratiques plus durables, comme c’est déjà le cas pour le stockage du carbone.